PARAPLUIE DE TEMPËTE GRATUIT dès 200€ sur les articles hiver 2020
Bie

BIE, ANTIQUAIRE, APPORTE DE LA COULEUR DANS VOTRE INTÉRIEUR



Son énergie et son sourire sont communicatifs et sa philosophie de vie, inspirante: l’antiquaire Bie Baert part toutes les semaines à la chasse aux trésors pour dénicher des objets exceptionnels.
Qui est Bie?
Bie Baert (55 ans) vend des objets particuliers depuis plus de 25 ans. Elle a eu un magasin d’antiquités à Anvers pendant un certain temps, et aujourd’hui, c’est sa splendide demeure à Brecht qui est son lieu de travail et sa carte de visite.

Bie: “Franchement, antiquaire, c’est un bien grand mot. Je préfère dire que je suis marchande d’objets particuliers. Chacun d’eux possède quelque chose d’unique: parfois, je suis séduite par les matériaux employés ou une dimension hors du commun, pour d’autres objets, c’est l’émotion qui se dégage d’un dessin à l’encre, ou la chaleur de la patine d’une armoire qui me décidera. Je conçois également de nombreux objets: je fais transformer un tas de bois splendidement usé en table originale, et un tissu extraordinaire des années 50 servira à recouvrir un pouf. Mais une armoire dix-huitième, si elle me touche, fera tout aussi bien partie de ma collection.”

"Le côté sympa de la vente en ligne est que cela a rendu mon activité plus accessible, élargissant ainsi mon groupe-cible et rajeunissant ma clientèle."

L’instinct occupe-t-il une part importante dans la décision d’un achat?
“Certainement, tant pour moi que pour mes clients. Je n’achète et je ne vends un objet seulement si je ressens une certaine chaleur. Si un client n’est pas tout à fait convaincu, je lui déconseillerai d’acheter. On me demande souvent si un certain achat représente un bon investissement. Je réponds toujours: si vous voulez gagner de l’argent, optez plutôt pour un placement ou de l’immobilier. Il faut acheter un objet parce qu’il vous touche, parce qu’il vous rend heureux tous les matins quand votre regard s’arrête dessus.”

Vous faites aussi usage d’Instagram pour vendre vos objets. Ça marche?
“Quand j’ai lancé un site web en 2001, on a ricané: vendre des antiquités sur internet?! Jamais… Depuis, la vente sur mon site, mais aussi sur Instagram, représente la moitié de mon chiffre d’affaires. Le côté sympa de la vente en ligne est que cela a rendu mon activité plus accessible, élargissant ainsi mon groupe-cible et rajeunissant ma clientèle. L’inconvénient est que cela exige beaucoup de travail. Chaque nouvel objet doit être photographié. Et puis, le monde en ligne ne dort jamais. Ce matin à six heures, j’étais déjà en pleine négociation avec un client américain.”


Wat maakt jouw beroep zo mooi?

>

Qu’aimez-vous dans votre travail?
“J’apprécie énormément le contact avec les clients, mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est de partir à l’aube avec ma camionnette à la chasse aux trésors. Je travaille beaucoup, mais en même temps, j’ai la sensation de pouvoir jouer dehors tous les jours.”

Quelle importance a la couleur dans un intérieur?
“Une très grande importance ! La météo belge est si souvent grise, que j’utilise très peu cette couleur en décoration. Chez moi, les murs sont peints en ivoire neutre, la couleur se trouvera plutôt dans un tableau, ou un ensemble de coussins. La couleur apporte de la chaleur.”

La couleur est très présente dans votre garde-robe, aussi…
“Ma garde-robe est un album de coloriage. Petite, je raffolais déjà du violet cardinal, et l’orange Hermès et le rouge sont mes couleurs préférées, tout comme le vert et le rose poudré. J’ose porter tout ou presque, et je n’hésite pas à me rendre chez un client dans une tenue jaune pétant.”

Portez-vous aussi du noir?
“Très occasionnellement. Ce qui est drôle, c’est que mes amis me demandent alors toujours’ ça va, Bie?’… Quand je porte du noir, je l’associe toujours à de grandes boucles d’oreilles dorées ou un foulard coloré. ”

Que recherchez-vous quand vous faites du shopping?
“Les tenues les plus diverses, mais en tenant toujours compte de deux choses: est-ce que cela me ressemble, et est-ce que c’est agréable à porter? Je ne choisis jamais une pièce liée à une tendance. Dans ma garde-robe, il y a de beaux vêtements que j’ai achetés il y a vingt ans. Il y en a que j’assortis à des pièces actuelles, d’autres qui attendent patiemment que je les redécouvre un jour. Ensuite, je tiens compte de mon âge et de mon corps. Je ne m’habille plus comme une trentenaire, mais je ne me dissimule pas pour autant. Je me sens extrêmement bien dans ma peau, j’exerce un métier que j’adore, et je veux que mes vêtements rayonnent cette même joie de vivre. Dans mes clients, il y a une dame de quatre-vingts ans. Elle entoure ses cheveux d’un foulard coloré, et comme Iris Apfel, elle porte de grandes lunettes et du rouge à lèvres très vif. Elle me met en joie à chaque fois que je la vois.”

Découvrez l’univers de Bie sur www.biebaert.be ou sur son compte Instagram @biebaert