PARAPLUIE DE TEMPËTE GRATUIT dès 200€ sur les articles hiver 2020

Game changers - Elke Jeurissen

<span style="display:none;">></span>

>

« Quand les femmes ambitieuses s’entourent d’autres femmes ambitieuses, elles s’entraînent mutuellement vers le haut. »



Elke Jeurissen (48) est Expert Inclusive Leadership & Entrepreneur / A débuté sa carrière comme Business Developer pour différentes agences publicitaires / A été porte-parole au cabinet de l’ancien ministre Rik Daems / A lancé sa propre agence de communication / Co-fondatrice de Glassroots, qui relie les parties prenantes internes et externes / Accompage en tant que consultante des chefs d’entreprise vers un monde du travail plus inclusif / Leading lady de Fierce Ladies, qui réunit les femmes ambitieuses et les aide à atteindre leur plein potentiel / Pour les femmes, mais pas contre les hommes / Vit à Lennik avec son mari et leur famille recomposée de cinq enfants de 15 à 25 ans.

NOUS NOUS ÉLEVONS EN ÉLEVANT LES AUTRES
« J’ai vu beaucoup de femmes talentueuses autour de moi stagner sur le plan professionnel. Des femmes qui travaillaient toujours plus, essayant de devenir encore plus parfaite qu’elles ne l’étaient déjà, mais qui n’avançaient pas, parce qu’elles oubliaient de réclamer leur part, qu’elles déléguaient trop peu, ou ne sortaient pas assez de leur zone de confort.
Pour elles, j’ai créé le réseau Straffe Madammen, devenu depuis Fierce Ladies. Fierce Ladies organise des évènements de networking avec des oratrices – des role models – qui inspirent par leur expertisent et montrent le chemin.
Je propose aussi du skill training : apprendre à se développer, à déléguer, à réseauter, pour aider les femmes à atteindre leur plein potentiel.
Quand nous, les femmes ambitieuses, nous entourons d’autres femmes ambitieuses, nous nous entraînerons mutuellement vers le haut.

Au départ de ce même constat – que les femmes n’ont pas assez d’opportunités – j’accompagne des chefs d’entreprise vers un monde du travail plus inclusif. Quand on sait que cela fait 20 ans que les filles sont un peu plus nombreuses que les garçons à terminer des études supérieures, il est affligeant que les femmes soient si peu présentes à la tête des entreprises.
Contrairement à l’inclusion ethnique, dans le cas des femmes il ne s’agit pas d’une question d’afflux mais d’un manque de possibilités d’ascension. Les femmes se heurtent à des plafonds. Cela est notamment dû aux attentes imposées par la société : quand une femme veut faire carrière, elle doit encore se justifier, surtout si elle a des enfants.
C’est pourquoi il est important que nous – et nos enfants – soyons entourées de femmes comme nous. Car ce que l’on voit autour de soi devient la norme. Quant aux entreprises, elles pourraient aider en donnant un podium aux femmes, mais aussi en offrant des horaires flexibles. »



>

FIÈRE ≠ SANS PEUR
« Bien sûr, mes enfants se sont parfois plaints que maman était toujours partie. Mais ils ont aussi vu que leur mère aimait beaucoup ce qu’elle faisait. Montrer l’exemple est très important, car un jour, eux aussi seront dans le monde du travail.
Pour moi, un bon job doit répondre à trois conditions de base : 1) je dois m’amuser 2) je veux mon indépendance financière 3) je veux la liberté de décider moi-même de mon agenda. Pour ces raisons, j’ai déjà laissé tomber plusieurs fonctions à succès, optant pour un nouveau saut dans l’incertitude. Pour l’entrepreneuriat.

Mon conseils aux jeunes entrepreneurs : ne perdez jamais de vue le ‘pourquoi’ de votre choix. Notez-le quelque part. L’incertitude est propre à l’entreprise. À un certain point – par exemple quand vous ne pouvez pas vous payer de salaire parce que vous êtes en train d’investir – les doutes vous assailleront. Il importe alors de revenir à l’essentiel.
Changez aussi votre état d’esprit. Ne pensez pas : je ne sais pas faire ça. Mais pensez : je ne sais pas encore le faire. Osez vous tromper, c’est grâce aux erreurs qu’on grandit. Moi aussi j’ai peur au début d’un nouveau projet, et je me demande si je vais ‘me casser la gueule’. Fière ne veut pas dire sans peur. Cette crainte est saine, et elle est propre aux périodes où l’on sort de sa zone de confort, pour aller vers l’endroit où la magie peut opérer. »


>> Découvrez également nos autres Game changers

<span style="display:none;">></span>